Séoul en Corée du Sud

Séoul en Corée du Sud, le Pays du Matin Calme

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, c’est ICI

Séoul en Corée du Sud

C’est lors de notre voyage au Viet-Nam que nous avons décidé de prolonger notre escale à Séoul, en y restant deux nuits. Histoire d’avoir un aperçu de ce pays qui commençait à exercer une certaine attraction auprès de nos étudiants

Séoul Corée du Sud

Carte empruntée à Wikipedia pour vous indiquer la place de la Corée dans le monde.

La Corée du Sud, ou République de Corée, a une seule frontière terrestre, et c’est avec la Corée du Nord (environ 238 km). Sur ses trois autres côtés ce sont des mers : mer Jaune, mer du Japon et complètement au sud, le détroit de Corée.

Séoul Corée du Sud

Carte empruntée au Routard (Hachette Tourisme)

Un peu d’histoire sur Séoul en Corée du Sud

Officiellement la guerre contre le turbulent et inquiétant voisin du Nord n’est pas terminée. Les deux pays revendiquent, chacun, l’intégralité de la péninsule.

Sous domination japonaise depuis 1910, La Corée fut libérée à la fin de la deuxième guerre mondiale. Là démarre le second drame de la Péninsule.

Les Alliés ont décidé une partition du pays (comme dans d’autres régions à la même période) Le Sud, occupé par les Américains qui y maintenaient des troupes, et le Nord, sous domination soviétique.

Les hostilités entre les deux entités coréennes ont commencé en 1950 jusqu’en 1953, c’est ce que l’on a appelé la guerre de Corée.

En réalité, là encore, le Nord était soutenu par l’URSS et la Chine, le Sud par les Américains, avec ce que tout cela implique. Et se retrouve régulièrement !

Un accord a été signé en 1953, conservant la partition de la Péninsule. Au Nord s’est installé un gouvernement communiste au sud un gouvernement pro-américain.

Une zone démilitarisée a été délimitée entre les deux pays, mais officiellement c’est toujours la guerre. comme on peut encore le voir aujourd’hui, lors d’incidents sporadiques.

A souligner que la soi disant, officielle, zone démilitarisée, est, en réalité, la zone la plus militarisée du globe…C’est dire la défiance entre les deux meilleurs ennemis

Pour autant, la Corée du Sud est bien déterminée à compter sur l’échiquier mondial

En 1961, 28% de la population vivait dans les zones rurales contre 81 % aujourd’hui.

Particulièrement à Séoul, où vit la moitié de la population : 26 millions à Séoul et sa banlieue pour 51 millions d’habitants.

Cette modification de comportement a bouleversé totalement l’économie du pays.

Les services ont pris le pas sur les activités traditionnelles, ce qui n’empêche pas le pays d’être très attaché à sa culture d’origine. C’est le pays le plus connecté du monde.

L’informatique y est reine !

A Séoul en Corée du Sud, la visite de Gyeonbokgung

Situé au Nord de la capitale, le Palais fut construit en 1394. Détruit par les flammes sous les assauts japonais de 1592-1598, il fut abandonné pendant 250 ans..Et reconstruit en 1867, comptant pas moins de 500 bâtiments.

A nouveau, pendant l’occupation japonaise de 1910 à 1945, 80% des nombreuses constructions furent détruites.

Depuis 1990, le gouvernement sud-coréen s’emploie à reconstruire et redonner son faste à l’ensemble.

Séoul Corée du sud

Petit aperçu de l’immense cité : le pavillon Gyeonghoeru, d’inspiration chinoise.Séoul Corée du sud

Détails du toit : toujours 7 éléments, symbolisant chacun une fonction précise pour le bien-être des occupants. Prospérité, santé etc

seoul corée du sud

Les canaux (douves) qui entouraient la cité royale et la protégeaient, sont en revanche bien conservés. Ce ravissant petit pont permet la traversée.

Séoul Corée du sud

Sur les murs d’enceinte, de la céramique bleue cassée pour réaliser des hanjas, dont je ne vous donnerai pas la traduction !

Séoul Corée du sud

Egalement des fresques peintes, avec le coq comme principal sujet. trois ou quatre délicates couleurs, pas plus, donnent à ces dessins une grâce certaine.

Séoul Corée du sud

Comme toujours dans ces cités d’inspiration  chinoise, les jardins s’étendent à perte de vue. Ils sont, en outre, faits pour le repos et la médiation, dans un cadre absolument équilibré et répondant à des règles très strictes.

Des jardins enchanteurs

Etrange cérémonie de la relève de la garde

Il n’y a plus de roi, depuis des lustres. Et pourtant, une cérémonie a lieu tous les jours, en grand apparat traditionnel. Un vrai plaisir pour les yeux !

Voyez plutôt le spectacle coloré sur la grande place

Séoul Corée du sud

Les tambours hauts en couleurs sont amenés, montés sur roulettes et accompagnés des musiciens.

Séoul Corée du sud

Avec des costumes chatoyants et de drôles de bottes

 

Lames de sabres au bout des lances

Séoul Corée du sud

Il fallait bien avoir cet air méchant pour repousser les ennemis héréditaires et persévérants japonais !!!!

Pour des asiatiques, les Coréens sont assez grands et bien carrés…

Séoul Corée du sud

Ils ont tous des moustaches bien dessinées et une barbichette.

Ce qui m’a le plus marquée, ce sont les fentes, ces yeux fermés. Tout le monde marchait à l’aveuglette, comme en prière…

Séoul Corée du sud

Et ce curieux collier qui descend de ce drôle de couvre-chef, qui ne protège que du soleil !

Gros plan sur ces étranges guerriers aux fentes à la place des yeux

Séoul Corée du sud

Des perles, en plus de la mentonnière et pas de barbe pour celui-ci.

Des soldats, sûrement aussi féroces que leurs ennemis, empêtrés dans un tel costume. Peut-on les imaginer s’élançant, ensemble, à l’assaut d’une citadelle ?

En tous cas, nous avons assisté à un scénario très bien orchestré, digne d’une super production hollywoodienne. Magique et colorée !

Le tour de la ville de Séoul en Corée du Sud s’imposait

Dans le centre, au milieu des buildings de béton, le temple

Séoul Corée du sud

Entre tradition et modernité

Séoul Corée du sud

A l’intérieur, la ferveur n’est nullement troublée par le va et vient incessant des fidèles et des touristes.

Séoul Corée du sud

On retrouve le coq sur les panneaux décoratifs des murs. Cette fois, c’est très coloré.

Séoul Corée du sud

A côté du temple, la blancheur est de rigueur pour le béton et l’ancien

Séoul Corée du sud

Comme partout, il y a les oubliés du système. Mais, à ce qu’il m’a semblé, un peu moins qu’ailleurs.

Le Centre Culturel de Séoul enseigne différentes techniques anciennes

J’ai ainsi appris une  technique d’estampage dans la plus pure tradition…

Séoul Corée du sud

 

Il est toujours enrichissant de se plonger ainsi dans l’apprentissage de nouvelles techniques

Séoul Corée du sud

J’ai éprouvé beaucoup de satisfaction à réaliser cet estampage, avec d’inhabituels tampons.

Séoul Corée du sud

Je me suis aussi essayer à l’art de la peinture très colorée. Chaque couleur a une signification et exprime ainsi toute une symbolique. On retrouve ce type de motifs un peu partout sous les auvents des temples et palais

séoul en corée du sud

Mon timide essai…

Une journée ne peut pas se terminer sans le plat traditionnel et complet : le bibimbap

Séoul Corée du sud

Riz, légumes et boeuf mariné.

Aller à Séoul en Corée du Sud

En vol direct il faut compter 10 h 45.

La Corée est souvent, via Séoul, une escale pour se rendre en Asie. Profitez -en (pour le même prix) pour prolonger ce stop en visite, éclair, certes, mais qui vous donnera envie, ou pas, d’y séjourner plus longuement.

Pas besoin de visa si vous restez moins de 3 mois. En revanche, passeport valide 6 mois après votre retour.

Ambassade : 125 rue de Grenelle 75 007 Paris. Il y a des Consulats à Lille, Marseille, Lyon, Nantes, Rouen…

Vaccinations classiques habituelles

Les transports à l’intérieur en train, bus, métro sont très raisonnables.

En revanche une location de voiture démarre à 30€/jour. Si les routes sont impeccables, les embouteillages en ville et le prix du parking, sont très dissuasifs…

Hébergement là est le problème, les hôtels sont très chers, en 4 étoiles comptez à partir de 95€

Les motels environ 50 à 90€

L’AJ entre 12,50€ et 35 €

Pour notre part nous étions au Fraser Place   très bien placé : 19 mn en tram du marché Dongdaemun

24 mn en bus de Deokuieng. Les prix démarrent à 95€/nuit avec piscine, sauna, salle de fitness.

Nourriture on mange très bien en Corée et pour très peu : 2 à 7 € dans les restos bon marché (les Coréens mangent pour moins cher au resto que chez eux !). Comptez 9 à 13 € dans un resto moyen et 20 € dans un chic .

A noter

Les Coréens refusent de faire fabriquer à moindre coût en Chine (Seuls au monde ?????).

Si vous achetez un souvenir, il sera peut-être un peu plus cher que vous l’auriez voulu, mais il sera garanti 100% local. Ils sont très attachés à leur artisanat et c’est tant mieux !

Dans Séoul vous avez une rue commerçante traditionnelle dans Insadong.

Deux marchés intéressants Dongdaemun et près de l’ancienne porte du Sud Namdaemen.

Avant de quitter Séoul en Corée du Sud, un petit rappel

Si ce billet vous a plu, likez, commentez, partagez sur vos réseaux sociaux, sans modération !

Ma chaîne Youtube c’est ICI

Et si vous n’avez pas encore reçu votre e-book gratuit, inscrivez-vous à la lettre d’information !

C’est juste dessous, un petit click et c’est bon !!!!

Ce blog voyage n’a d’autre ambition que de vous faire partager une passion et vous aider à voyager si vous le souhaitez

Ce que vous trouverez dans cet e-book

1) Comment bien choisir sa destination

2) la langue du voyageur

3) le bagage à emporter a) comment le choisir

b) son contenu (toilette, 1ers soins, vêtements…)

c) les équipements

4) la sécurité en voyage

5) les types de transports

séoul en corée du sud

4 thoughts on “Séoul en Corée du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *