South Africa comment sauver un éléphant

South Africa comment sauver un éléphant ou Kitso mon Amour Sud Africain

Si vous voulez vous abonner à ma chaîne Youtube, ou me suivre sur les réseaux, vous avez les boutons de connexion à votre droite !

South Africa comment sauver un éléphant

Après le voyage ICI et la visite de Pilgrim’Rest  ICI, je voulais vous parler (encore !) d’Afrique du Sud bien sûr…

Juste une anecdote romanesque avec Kitso mon Amour Sud Africain.

J’ai eu un peu de mal à le mettre dans l’avion, j’ai du le réduire à l’état de photo !!!

Vous savez que je vais voir les incontournables d’un pays.

Mais j’aime découvrir aussi l’insolite, le rare ou l’insoupçonné…

Le Parc Kruger en South Africa comment sauver un éléphant

Si vous vous intéressez aux animaux, vous avez peut-être entendu parler des éléphants du Parc Kruger.

Ils font tant parler d’eux ceux-là !!!!

Eh bien, leur protection a été tellement efficace, qu’en 2011 ils étaient 12 000 à Kruger.

Quant on sait qu’il leur faut 300 kg de nourriture chaque jour et surtout 225 litres d’eau …

Imaginez le problème de la surpopulation…

Un éléphant meurt de mort naturelle autour de 70 ans, généralement de faim, car ses molaires se dégradent. Si les braconniers et autres chasseurs… ne croisent pas leur chemin.

Donc, vous l’aurez deviné ils sont aujourd’hui trop nombreux…

Il a donc été décidé que 5 000 seraient abattus sur 6 ans.

Nous y arrivons…

Réaction vive et évidente des associations de défense concernées.

Un sanctuaire pour quelques uns

Des ventes ont eu lieu pour repeupler des zoos, des réserves etc mais nous sommes loin du compte…

Quelques particuliers ont décidé de créer des centres, au-delà de l’extrême nord du parc (pour l’espace) et y recueillent, soignent et « dressent » quelques spécimens.

J’aime moins le « dressage », et nous étions tous réticents. Nous avons finalement voulu voir les conditions dans lesquelles se passaient ce « sauvetage ».

Si c’est une condition pour qu’ils continuent à vivre…

C’est une goutte d’eau mais l’initiative existe.

C’est là que nous nous sommes rendus, à l’improviste, je précise.

Nous avons été agréablement surpris par la propreté des lieux de repos des éléphants.

Sable fraîchement ratissé, monticules de papayes coupées en 2, herbes ….pour le repas du soir.

Les éléphants Caspard et Kitso se promenaient dehors. Ah oui, vous comprenez, Kitso mon Amour Sud Africain, c’est là que je suis tombée en amour.

Notre visite à Graskop lieu du sanctuaire

south africa comment sauver un elephant

Une séance avec guide a commencé : schémas, pieds, défenses en résine, vraies dents… rien de l’éléphant ne nous est étranger aujourd’hui !!!!

 

south africa comment sauver un elephant

Puis l’heure des travaux pratiques avec les vedettes est arrivée : nous avons touché la peau, les plis

south africa comment sauver un éléphant

La queue, les ongles, le dessous des pieds, les articulations, les défenses….

south africa comment sauver un éléphant

Je me baissais car Caspard battait des oreilles sans arrêt, ça décoiffe je vous le garantis….

Et très impressionnant à cette distance !

south africa comment sauver un éléphant

Eh oui la langue aussi !!!

Ensuite les soigneurs nous ont entraînées, Marie et moi, en parlant de « kiss »… je ne voyais pas où ils voulaient en venir ….Mais nous ne sommes pas contrariantes, nous avons suivi.

Le Kiss de Kitso mon amour Sud Africain

Très gentiment Kitso nous a fait la surprise :

Sur nos cous dénudés Kitso est venu poser sa trompe délicatement…

south africa comment sauver un éléphant

C’est ce que nous appelons un baiser baveux !!! Une première inoubliable dans ma longue vie !!!

south africa comment sauver un éléphant

Je lui ai demandé gentiment de se retirer… Il a soufflé !

Très jeune, Kitso a été choisi par les rangers de Kruger pour être confié au jeune couple qui s’occupe de ce lieu.

Il s’est très vite montré d’une intelligence plus vive que les autres.

Nous confirmons !!!!

Un drame pour les rangers du Parc Kruger

Nous avions longuement discuté avec le ranger qui travaille dans le centre d’exposition de Letaba.

C’est un déchirement pour tous de devoir réguler la population d’éléphants de cette façon.

Les rangers connaissent chaque individu de leurs espaces de surveillance

Leur amour pour les bêtes est flagrant.

La clôture électrifiée qui constituait la frontière du Kruger et du Mozambique, à l’est du parc, a été totalement supprimée pour laisser le passage naturel des animaux d’un pays à l’autre.

Formant ainsi une immense réserve, peut-être que quelques autres éléphants se « sauveront » de cette façon.

Mais… les Afrikaners rencontrés parlent déjà de braconnage…

.Il leur semble même que les animaux, en général, ont diminué notablement depuis cette initiative…

La raison ? Les mozambicains sont très pauvres et ont faim…ils ont retrouvé leurs habitudes de chasse…

L’avenir nous dira ce qu’il en est.

Alors ? En South Africa comment sauver un éléphant ?

A terme, il est prévu la naissance d’une énorme réserve frontalière entre les trois pays de l’est, Zimbabwe inclus. Je suis tout aussi inquiète au sujet du Zimbabwe qui autorise la chasse aux « big five » … (lion, léopard, éléphant, rhino et buffle)

Ce serait l’épilogue d’une histoire difficile qui finit bien.

Une histoire pas terminée, Kitso mon amour Sud Africain est sauvé, mais les autres ?

Reste évidemment cette question récurrente du braconnage.
Les surpopulations de rhinos et éléphants sont très « suivies » par certains requins à l’affût de tout ce qui est négociable.

Peaux de zèbres, léopards, guépards etc aucun n’échappe à cette traque…

Bien sûr, je ne parle pas des populations qui ont faim en Afrique ( et qui mangent surement quelques gazelles, entre autres, au passage….) mais de ceux qui les exploitent, Européens, Américains, Chinois maintenant

Et qui font miroiter un gain d’argent rapide à ces pauvres gens

south africa comment sauver un elephant

Fin de la revue de détails des pachydermes

Ensuite, nous sommes allés nous dégourdir les jambes…

Main dans la …trompe !

south africa comment sauver un elephant

Je n’aurais jamais pensé qu’un éléphant marchait si vite…. Je courais presque !!!!

 

south africa comment sauver un elephant

Photo finale d’une merveilleuse journée !!!

Avant de quitter South Africa comment sauver un éléphant

Vous avez aimé ce billet ??? Likez, commentez, partagez ! sans modération

Et pour ne rien rater des billets de ce blog voyage, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter, si ce n’est pas déjà fait. Il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous ! Vous recevrez votre e-book gratuit sur le « voyager mieux » !

Vous pouvez aussi vous abonner à ma chaîne Youtube qui va s’étoffer au fil de mes voyages

Ce que vous trouverez dans cet e-book

1) Comment bien choisir sa destination

2) la langue du voyageur

3) le bagage à emporter a) comment le choisir

b) son contenu (toilette, 1ers soins, vêtements…)

c) les équipements

4) la sécurité en voyage

5) les types de transports

En préparation : un tuto pour réaliser vous-même votre pochette passeport

south africa comment sauver un elephant

A tout bientôt amis voyageurs !

 

 

 

6 thoughts on “South Africa comment sauver un éléphant

  1. très beau reportage !

    pour le braconnage c’est une question de mentalité, que nous les gens ayant tout, ont du mal à comprendre, je dis cela dans le sens où nous savons apprécier ce que nous avons et ce qui nous entoure,
    ensuite il y a ceux qui en veulent toujours plus, quelque soit la nationalité, et c’est là que ce situe le problème, heureusement il y a une prise de conscience …
    bonne journée

    1. Coucou Elisabeth. Il y a ceux qui ont faim et ceux qui profitent de cette pauvreté… Nous pourrions en parler pendant des heures. ON ne changera pas la mentalité des requins mais on peut renforcer les lois et surtout « agir ». Car , comme pour beaucoup de choses, on « connaît » mais tout le monde y trouve son compte, sauf les animaux. Le vrai fautif c’est l’argent au sens le plus large. Bisous ma belle Mireille

  2. très intéressant cet article sur les éléphants que j »affectionnent particulièrement …et je ne connaissais pas ce problème de surpopulation ..j’irais me coucher moins bête merci à qui ….à Mireille
    bises du soir
    Sylvie

    1. Ben oui tu vois, on parle toujours de la dépopulation … mais quand on se donne les moyens de protéger, on y arrive , trop bien , certes, mais c’est tout de même mieux que l’inverse !!! Bisous Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *