Une arche de Noé nommée Galapagos

Une arche de Noé nommée Galapagos

« Cette arche de Noé où les animaux ne manifestent aucune crainte envers l’homme mais une curiosité égale à la sienne » Charles Darwin

Une arche de Noé nommée Galapagos

Sur Une arche de Noé nommée Galapagos, la réalité a dépassé le rêve, lors de notre visite.

Un rêve d’enfance… réalisé il y a 25 ans….

Evidemment, le tourisme de masse ou presque, est en train de modifier le visage des îles idylliques.

Las Islas Encantadas, disaient les Espagnols (Les îles enchantées)

Non pas pour y bronzer nu et faire la fête tous les soirs.

Loin de là.

Ce n’est pas Ibiza… C’est très loin du pays dont elles dépendent .

Le manque d’eau douce est un problème majeur sur ces îles…

La terre est volcanique et les surfaces cultivable et constructible, très réduites !

Enfin, et heureusement, l’immigration est stoppée depuis longtemps.

Mais cela n’empêche pas la démographie de faire son oeuvre,  30 000 habitants aujourd’hui

Un peu d’histoire sur Une arche de Noé nommée Galapagos

une arche de noé nommée galapagos

L’île de l’archipel la plus proche à l’ouest des côtes équatoriennes est San Cristobal, 965 km… ah oui quand même !

une arche de noé nommée galapagos

Ce sont 48 îles et rochers d’origine volcanique dont 19 îles habitées et 29 îlots inhabités, qui forment ce laboratoire à ciel ouvert.

Le site est classé patrimoine de l’humanité depuis 1978, et depuis 2010, il a été retiré de la liste « sites en danger ».

Une belle récompense pour l’Equateur qui travaille activement pour protéger efficacement ses îles, uniques au monde.

Ce qui n’empêche pas la convoitise et les rêves d’exploitation à outrance de certains !

Darwin vint sur l’archipel en 1835

Ses études confortèrent ce qu’il commençait à entrevoir ailleurs, et c’est de ses observations, in-situ, qu’il a élaboré sa théorie sur l’évolution des espèces.

Si ses doutes sur le créationnisme étaient réels, il n’occultait pas totalement la main de Dieu dans la beauté de la nature.

Vous savez combien il a été raillé, caricaturé et même insulté en son temps.

C’est sûr que des origines divines faisaient plus rêver qu’apprendre que nous venions d’une transformation d’origine animale … Quel choc !

Ce paradis n’a pas toujours intéressé le monde

Même s’il y avait déjà  des « colons » européens qui avaient tout laissé pour s’y installer en Robinsons.

Dans des conditions extrêmement difficiles, d’ailleurs.

Longtemps avant, les flibustiers et boucaniers ont accosté sur ses îles mais n’y sont jamais restés longtemps.

Lorsque les Espagnols sont arrivés en 1535, ils n’ont pas trouvé aucune trace d’habitants permanents.

Le manque d’eau douce, le sol volcanique, le climat qui rend la terre aride malgré la situation tropicale, font de ces îles un lieu peu engageant.

Du moins avant de comprendre quelle richesse se trouvait là.

L’Equateur a annexé officiellement les Galapagos en 1832.

Sans y attacher une importance particulière. La preuve, jusqu’en 1959, Isabela, par exemple, était un pénitencier

Aujourd’hui 170 000 touristes par an visitent l’archipel et sur Santa Cruz il y a un centre de recherche international qui porte le nom de Charles Darwin.

Une faune et une flore exceptionnelles, uniques au monde

Le cormoran aptère (qui ne vole pas) par exemple, ne vit qu’ici. Il sait nager mais, avec l’évolution, les muscles qui permettent aux ailes de battre ont disparu .

une arche de noé nommée galapagos

Je n’ai que cette photo empruntée à Wikipedia, je n’ai pas le souvenir de l’avoir rencontré.

une arche de noé nommée galapagos

Les fous de Bassan, ont aussi bien des pattes bleu, rouge ou noir

Célèbres pour leurs tortues géantes, symbole des îles, les Galapagos ont aussi une Réserve Marine unique (classée également), avec des espèces que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Il y a 25 ans… J’utilisais l’argentique et les diapos…J’ai de très beaux tirages papier de frégates, phoques, iguanes,et autres tortues, mais malheureusement, plus une seule diapo.

Toutes perdues lors de mes déménagements, inondations et autres « séismes » de la vie !

Mais je vais essayer quand même de vous donner envie d’y aller. Et c’est surement plus confortable aujourd’hui et plus fiable.

« Galapagos », écrit en 1971 par Christian Zuber, n’a jamais quitté ma bibliothèque. Je l’ai relu des dizaines de fois.

Il m’a fait rêvé des années durant ! J’espère moi aussi, au minimum, vous faire rêver !

Visite sur la pointe des pieds sur Une arche de Noé nommée Galapagos, ô combien fragile

Pendant toute la durée de notre séjour, j’ai vraiment eu l’impression de vivre quelque chose d’unique et merveilleux.

En même temps, un sentiment de paradis perdu et violé…

Mais on ne peut pas être les seuls à approcher ces merveilles.

C’est un dilemme vouloir protéger et voir quand même !

une arche de noé nommée galapagos

Les tortues géantes pourraient transporter un humain sur leur dos.

une arche de noé nommée galapagos

Elles peuvent vivre 200 ans

une arche de noé nommée galapagos

Les iguanes marins sont très particuliers

une arche de noé nommée galapagos

Et totalement différents des iguanes terrestres

une arche de noé nommée galapagos

Ceux-ci sont plus ronds et d’une couleur jaunâtre. Ils se nourrissent de fleurs, entre autres

une arche de noé nommée galapagos

Les frégates au nid, n’ont même pas peur. Trop mimi l’oisillon !

une arche de noé nommée galapagos

Quant au mâle, qui se doit de gonfler sa bourse sous le cou, en saison des amours, on se demande comment ce ballon n’explose pas !

Alors qu’il se pose sur des brindilles bien dures !

C’est un spectacle incroyable de voir tous ces ballons rouges. Ce sont les femelles qui choisissent le mâle.

Ceux qui ont les plus gros ballons trouvent preneuses tout de suite, les coquines !

une arche de noé nommée galapagos

Je ne sais pas si cet oiseau jaune est une paruline ou une fauvette….

Un archipel en danger, malgré une vraie protection

une arche de noé nommée galapagos

Et voilà. Au large de l’archipel en 2015.

Carburant, des tonnes. Des produits polluants…

Les secours ont vidé toutes les marchandises, mis en place ce qu’il fallait pour absorber les liquides échappés…

Quel impact sur la faune marine ? Difficile d’évaluer

Aller sur Une arche de Noé nommée Galapagos

Formalités

Bonne nouvelle pas de visa, pour un séjour de moins de 3 mois pour les Français, belges et Suisses.

Passeport valide 6 mois après votre date de retour

Les vaccins habituels, et fièvre jaune si vous allez en Amazonie.

Un bon plan pour les jeunes (valable à l’international) Si vous êtes étudiant (même tard, on peut s’inscrire dans une Université…). Procurez vous la carte internationale ISIC. C’est incroyable les avantages auxquels elles vous donnent accès :

Réductions sur les AJ, transports, entrées sur les sites…etc !

Les profs aussi peuvent avoir une carte qui donnent des avantages intéressants (gratuité dans les musées par exemple. J’étais « prof » dans une association et j’y ai eu droit .. à vous de jouer!)

Pour les deux, avant de payer, posez toujours la question…

En pratique

Il faut déjà se rendre en Equateur, à Quito ou Guayaquil… Puis dans l’archipel. Quito-Baltra ou Guayaquil-Baltra.

Les départs en bateau pour les différentes îles se font depuis Santa Cruz

Vous pouvez prendre un packaging depuis la France, avec extension et croisière aux Galapagos. C’est cher…

Pour notre part, nous avions profité d’un long séjour pour aller voir le Salto Angel au Vénézuela, un trek de 5 jours en forêt amazonienne, évidemment visiter l’Equateur et enfin 6 jours dans l’archipel.

Nous avons pris un bateau de taille moyenne avec six autres Européens. C’était le même prix à deux qu’à 8, sans compter les repas bien sûr.

Nous avons tourné dans le petit port jusqu’à trouver nos compagnons de « fortune ». Et nous sommes restés dans le même bateau pendant 5 jours.

Il y a des navettes entre les îles, c’est peut-être une formule qui vous conviendra mieux. Mais attention aux horaires des rotations.

Surtout si vous faîtes de la plongée, on perd vite la notion du temps, quand c’est si beau.

Tout dépend du temps dont vous disposez, vous pourrez visiter plusieurs lieux, plonger, observer…des lieux différents avec une faune particulière pour chacun.

J’ai quand même envie de dire, vous n’allez pas faire le voyage plusieurs fois dans votre vie, si ? Donc, économisez et faîtes le bien !.

Si vous avez envie d’y aller , je vous mets le lien d’un blog . Un garçon qui a fait le voyage plus récemment, avec plein de photos et des infos qui peuvent vous aider.

les compagnies d’aviation

Comme d’habitude, je vous engage à bien comparer les prix grâce à skyscanner ou rogo.fr

(je ne suis pas sponsorisée !!! il y a sûrement d’autres sites tout aussi performants. Juste perso j’utilise ces deux-là)

Paris-Quito peut tourner autour de 750€ et plus selon la saison (la meilleure de janvier à mai). Mais je viens d’avoir une proposition autour de 450€…

Je me garderai donc de donner un prix ferme ! Aujourd’hui c’est le grand bazar et c’est tant mieux pour ceux qui se donnent la peine de fouiller le net.

Hébergement

Il y a des petits hôtels sur les îles, mais ne rêvez pas c’est minimum 40€/nuit pour un confort succinct.

Il y a aussi des hôtels de luxe…. no limit de prix.

Nous quittons Une arche de Noé nommée Galapagos ?

Vous avez aimé ce billet ??? Likez, commentez, partagez ! sans modération

Et pour ne rien rater des publications de ce blog voyage, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter si ce n’est pas déjà fait.

Vous recevrez votre e-book gratuit pour le « voyager mieux » !

Ce que vous trouverez dans cet e-book

1) Comment bien choisir sa destination

2) la langue du voyageur

3) le bagage à emporter a) comment le choisir

b) son contenu (toilette, 1ers soins, vêtements…)

c) les équipements

4) la sécurité en voyage

5) les types de transports

une arche de noé nommée galapagos

 

2 thoughts on “Une arche de Noé nommée Galapagos

  1. ah les aléas de la vie ! ce sont quelques histoires aussi …
    et christian zuber j’ai eu la chance de suivre quelques une de ses conférences,
    si il y a bien quelqu’un qui donnait envie de voyager c’est lui
    chose que tu as faites et c’est tant mieux pour nous
    merci pour ces très belles photos
    bises, bonne journée

    1. Oui Christian Zuber j’étais fan de ses émissions aussi  » Caméra au poing ». Il y a longtemps… j’ai eu l’occasion à la période du brame du cerf, d’aller dans les Vosges pour écouter ce fameux brame. Nous étions en camping-car et nous avons passé 3 jours avec l’ancien cameraman de Christian , le soir à la recherche des cerfs…. De grands moments… Cet « homme des bois » comme je l’appelais, pouvait imiter l’animal, le dingue. Nous l’ignorions, mais c’est dangereux, car le cerf déboule à toutes (jambes) pattes et croit devoir démolir le concurrent !!!! Bon, après, la frayeur passée, ça te fait de super souvenirs !!!!! MDR ! Belle journée ma Grenouille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *